| |

« Enquête royale à Buckingham » – Anna Cazine

Traversons le Channel avec ce savoureux Cosy Mistery, 1er tome d’une saga où Anna Cazine nous entraîne directement dans le lieu le plus emblématique de la monarchie anglaise pour suivre la reine Elisabeth II menant elle-même une enquête.

La souveraine ayant surpris une conversation entre deux domestiques va se lancer sur les traces du mystérieux journal intime de Lady Diana qui, en révélant un projet de remariage de la princesse, risque d’éclabousser à nouveau la réputation de la famille royale. L’affaire se corse lorsque la femme de ménage ayant découvert le convoité carnet s’évapore étrangement au détour d’un couloir du palais. Qui avait intérêt à faire disparaître le précieux document et sa détentrice ? Un assassin rôde-t-il toujours à Buckingham ?

Le portrait d’Elisabeth en enquêteuse espiègle et perspicace est extrêmement drôle : on y retrouve ses tenues aux couleurs improbables, son amour pour la nature, les balades à cheval et ses corgis, la fameuse boîte rouge avec les dossiers quotidiens du royaume, sans oublier l’appétence de la monarque pour le Gin Dubonnet… L’autrice s’est considérablement documentée sur le protocole, les habitudes de vie et de travail de la reine, nous faisant vivre, comme si nous étions à ses côtés, le quotidien de Sa Majesté, le rythme de ses journées désormais troublé par sa quête de vérité sur cette affaire bien mystérieuse. Le suspense est au rendez-vous, les personnages évoluant dans l’environnement royal et les suspects étant nombreux.

La lecture de ce petit livre (128 pages) fut une véritable parenthèse d’humour et de détente au milieu des romans noirs qui peuplaient mon quotidien depuis plusieurs jours. Je conseille ce délicieux livre à tous les amoureux de l’Angleterre, de la British Ambiance et d’Agatha Christie… Merci à Anna Cazine de me l’avoir confié.

Petite suggestion : Accompagner sa lecture d’un thé succulent et de scones pour parfaire le dépaysement et se plonger encore plus dans l’atmosphère décalée. Alors, envie d’aller errer dans les couloirs de Buckingham Palace pour jouer les détectives à la poursuite de l’assassin ? Moi, j’y retournerai bien volontiers pour une nouvelle histoire.


👉 Poursuivez votre lecture avec ma précédente chronique : L’affaire Alaska Sanders de Joël Dicker.
👉 Pour plus de chroniques et d’actualités autour du livre, retrouvez moi sur Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *